Le centre d’accueil Sainte-Marthe à Lomé

Bref historique de l’ordre des Sœurs Hospitalières

Sainte Marthe
En 1440, face à la détresse d’une population marquée par la guerre de Cent Ans et ses ravages, accablée par la misère, la famine et la peste, Nicolas Rollin, chancelier du duc de Bourgogne, et son épouse, Guigone de Salins, décidèrent de bâtir un hôpital à Beaune «pour la réception, l’usage et la demeure des pauvres malades». Pour accueillir et soigner les malades, Nicolas Rollin contribue en 1459 à la création de l’Ordre des Sœurs Hospitalières dont la règle lie une vie monastique et l’aide aux pauvres.

L’initiative de Beaune a fait école en France et dans le monde. Des congrégations furent fondées en 1773 en Suisse (Sion), en 1955 en Guadeloupe (Pointe-à-Pitre) et en 2002 au Togo (Momé Katihoé

En juin 2003 la nouvelle communauté des sœurs hospitalières du Togo sous le nom d’Institut des Sœurs Hospitalières de Notre Dame de Compassion (ISHNDC) est officiellement reconnue par feu Mgr Paul-Marie Dossavi, évêque du lieu.

Le 16 juin 2006, deux sœurs togolaises, Sr Comfort et Sr Véronique, prononcent leurs premiers vœux, suivis des vœux éternels le 10 septembre 2011. En automne 2011, la communauté compte – outre les trois sœurs hospitalières fondatrices – douze sœurs, cinq novices, quatre postulantes et plusieurs regardantes autochtones formées ou en voie de formation dans les professions médico-sociales et éducatives.

L’un des soucis majeurs des sœurs hospitalières fondatrices de cette nouvelle communauté vise à pérenniser leur œuvre d’entraide sous la responsabilité des sœurs autochtones. Accompagner cette jeune institution est un privilège. En dépit des conditions difficiles découlant d’une vie spartiate, cette jeune communauté se caractérise par une activité remarquable ainsi qu’une vitalité et une joie de vivre exceptionnelles.
(Source : Aide Katihoé Togo)

Le centre d’accueil Sainte-Marthe

Situé dans le quartier populaire d’Hedzranawoé à Lomé, ce centre d’accueil est géré par l’Institut des Sœurs Hospitalières de Notre Dame de Compassion (ISHNDC). Une partie de l’équipe d’AHFT Togo s’y est rendue pour nouer des contacts.

Cette grande maison s’organise autour de quatre pôles :
• L’internat de jeunes filles étudiantes âgées de 15 ans et plus,
• La communauté des Sœurs,
• Le centre d’hébergement et d’accueil pour les séjours,
• La grande terrasse sur le toit servant de place de fête avec un restaurant.

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :