Daniel en visite à Lovisa-Kopé

Daniel Ogbone

Daniel Ogbone, membre fondateur d’APLK représentant la Pastorale scolaire Notre-Dame, est à Lovisa-Kopé du 13 au 25 novembre 2010.

Ce séjour va permettre de :
• Faire le point sur place avec Marie-Claude Lovisa sur les actions réalisées par APLK au bénéfice de Lovisa-Kopé.
• Évaluer les projets en cours et les besoins actuels.
• Rencontrer les personnes travaillant avec Marie-Claude, les écouter et recueillir leurs avis sur les retombées des actions sur les populations locales.
• Déterminer les chantiers et les grands axes de nos actions pour les deux années à venir.
• Consolider le partenariat de l’école et du collège Notre-Dame du Mas au Bois d’Oingt avec l’école de Lovisa-Kopé et le collège d’Amoussou-Kopé en trouvant un collaborateur-relais à Marie-Claude.
• Préparer pour l’été 2011, le voyage d’une délégation d’élèves du CSND au Togo. (Projet en lien avec Mme FOURNIER + Mme FOUDIL).
• Affiner le projet avec les partenaires locaux susceptibles de permettre la mise en œuvre des objectifs de ce voyage. (L’approche de la maladie en milieu traditionnel et la réalité des soins médicaux en milieu pauvre – La prise en charge des personnes malades – Les maladies tropicales – etc.) – Régler la question du logement de la délégation.)

Le voyage

Le voyage aller a duré le samedi toute la journée, puisque je suis parti d’Anse à 6h30 pour une arrivée à Lomé à 19h. Il fait 29°c, alors qu’il faisait 4°c quand je quittais Anse. Je réalise effectivement que je suis de retour au pays. Le choc thermique est énorme. Les jours passés n’auront pas suffit pour me réadapter à cette chaleur. Bref, je n’ai pas d’autres choix que de faire avec.
Marie-Claude est à l’aéroport pour nous accueillir ; nous, puisque sa fille et son compagnon sont aussi du voyage.
Après les formalités d’entrée sur le territoire, je regagne le domicile de l’un de mes cousins chez qui j’ai convenu de loger.
L’accueil à la maison fut très chaleureux et festif. Cela fait 8 ans en effet que je ne suis pas retourné au Togo. Naturellement d’autres membres de la famille nous ont rejoint pour l’occasion. Cela fait partie de nos belles traditions en Afrique. Le lendemain dimanche, après la messe, je me suis accordé une journée de repos.

Le séjour

Lundi 15 novembre : Lomé ; Un petit tour en ville pour essayer de retrouver des repères prendre des renseignements et des adresses utiles pour mon séjour.
La ville n’a pas beaucoup changé depuis mon dernier voyage, mais on sent une ville très animée. On est forcément surpris par les grosses cylindrés qui circulent sur des routes abimées, à peine entretenues, et ce, à côté des taxis motos qui assurent le transport public de la population.
La ville n’est pas très propre et l’air pollué, le code de la route restant une simple indication qu’on peut ou ne pas suivre. C’est dire que circuler à Lomé est relativement délicat. Mais c’est le lot de beaucoup de villes ici en Afrique.

DOG LK
 
A Lomé et aussi en dehors, j’ai roulé parfois en moto qu’un ami a bien voulu me prêter. Cela m’a permis de circuler sans engager trop de frais. Le carburant coûte tout aussi cher au Togo qu’en France.

 

Logo SETMardi 16 novembre : Je profite de ce jour férié (Tabaski) pour faire une escapade à Kpalimé et rencontrer un médecin français, le Dr Cécile SCHAT-SAVY, pédiatre responsable de l’Association Soutien Enfants Togo.
Cette association accueille et accompagne à la fois les enfants scolarisés, leurs parents et les établissements scolaires. Elle est partie du constat que les difficultés dans le suivi d’une bonne scolarité sont liées, non seulement à une mauvaise santé des enfants, mais aussi à une maltraitance, puisque ceux–ci font parfois l’objet de bastonnade.
Ce centre médico-social peut être très intéressant pour nos élèves qui projettent d’aller au Togo en été prochain.

Centre médico-social de Kpalimé Centre médico-social de Kpalimé Centre médico-social de Kpalimé Centre médico-social de Kpalimé

Ce même jour, de retour de Kpalimé, je m’arrête à Lovisa-kopé où je passe les prochains jours.

Mercredi 17, jeudi 18 et vendredi 19 novembre : Il faut souligner qu’à Lovisa-Kopé on est très bien accueilli et que Marie-Claude essaye de donner une âme et de faire vivre ce bout de territoire en faisant un travail de titan avec la population.
On est évidemment frappé par la « maison de la reine » de style moderne qui contraste forcément avec les cases des villageois construites sur le modèle local.
Après avoir tenu 3 réunions de travail, effectué des visites de terrain et rencontré les acteurs autour de Lovisa-Kopé, il se dégage ce qui suit :
• Lovisa-Kopé regorge d’énormes potentialités pour son développement, mais malheureusement , la population locale ne prend pas ou peu d’initiatives.
S’agissant par exemple de l’aide aux repas des 300 élèves, le projet peine à se mettre en place faute d’une organisation matérielle (aucune équipe constituée n’a été mobilisée pour cela). J’ai donc proposé que très rapidement, on puisse demander un devis pour la fabrication d’un four à pain et préparer dans un premier temps des sandwichs à l’omelette pour permettre réellement aux enfants de l’école de Lovisa-Kopé de mettre quelque chose sous la dent à midi.
• Il est acté qu’un potager tenu par les parents d’élèves et une basse cour soient rapidement mis en place, pour impliquer les parents dans la recherche de solutions pour ce temps de midi.
• Mon passage à l’école le matin, ma rencontre avec les maitres d’école et le président des parents d’élève ont été très appréciés et ont suscité des espoirs qu’il faut maintenant honorer.

DOG LK DOG LK DOG LK DOG LK

• S’agissant des personnes travaillant avec Marie Claude, j’ai pu constater, que souvent, des malentendus s’installent, juste à cause de la barrière de la langue. Les consignes ne sont pas bien comprises et donc mal exécutées.
DOG LK
• Dans la mesure où nos actions tendent à permettre une scolarisation suivie des élèves, j’ai insisté sur la nécessité de trouver un adjoint capable de servir de médiateur entre Marie-Claude et la population locale. Je penche volontiers sur la candidature du directeur de l’école M ATTIOGBE Koffi Atsou avec qui j’ai eu plusieurs séances de travail. Il semble bien filtrer et évaluer tout ce qui est dit et se sent concerné par le projet.
 
• La présence de Marie-Claude à Lovisa Kopé est une vraie chance que la population locale n’a pas su encore saisir. J’ai rappelé qu’il faut apprendre à la population « à pêcher au lieu de lui donner du poisson ».
• La case de santé est laissée en standby depuis des mois.
• Le logement des 5 collégiens est vétuste, le toit risque d’ailleurs de s’effondrer, raison pour laquelle les jeunes dorment sur la mezzanine au dessus du réfectoire installé dans le chalet.
• Aujourd’hui, il faut aider Marie-Claude à clarifier les champs investis par ses responsabilités de Chef de Village son association ALK et notre partenariat dans le cadre de APLK. De fait, cette distinction manque de lisibilité sur le terrain.
• Il y a actuellement un projet de finition et de dotation d’une bibliothèque à Amousou Kopé couplée avec une salle informatique. Ceci n’est réalisable que dans la mesure où l’état tient sa promesse d’électrification de la zone.
• Pour cette année, il me semble que le projet d’offrir un dictionnaire de la langue française à chaque élève est une heureuse initiative. Nous allons y travailler.

Samedi 20 et dimanche 21 novembre : J’ai pu aller voir mes parents à Atakpamé situé à 160km au nord de Lomé.

Il faut maintenant préparer le voyage d’une délégation d’élèves du CSND au Togo, pour l’été 2011.
DOG LKLundi 22 novembre : Visite à Aképé (situé entre Lomé et Lovisa-Kopé) pour la question du logement. Sans grever le budget de ce voyage, le plus simple c’est d’être en pension complète chez les Soeurs Clarisses (OSC) d’Aképé à 25km à mi chemin entre Lomé et Lovisa Kopé. En pension complète elles proposent 10 euros par jour.
Reste à régler le problème des déplacements où il faut forcément louer un mini bus, mais le tout dépendra du nombre d’élèves en délégation. Là aussi des solutions existent.

Logo OCDIMardi 23 novembre : Prise de contact avec les responsables de l’OCDI (Organisation de la Charité pour un Développement Intégré) puis visite de l’hôpital Regina Pacis dans la périphérie de Lomé, créé à leur initiative, qui accueille beaucoup de jeunes en mission humanitaire au Togo. J’ai rencontré la Sœur Directrice qui est ravie de pouvoir accueillir notre délégation pour un stage en immersion totale de nos jeunes. Un des avantages d’une telle structure, c’est la gamme de tous les services mis à disposition des patients…

Hôpital Regina Pacis     Hôpital Regina Pacis

Mercredi 24 et jeudi 25 novembre : Il est temps de penser à refaire la valise, des souvenirs plein l’esprit.
Alors que le jeudi il fait 31 degrés au départ de Lomé, j’ai été accueilli par un froid glacial en arrivant puisqu’il fait 0°. Heureusement j’ai encore beaucoup de chaleur dans le cœur !

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

4 réflexions sur « Daniel en visite à Lovisa-Kopé »

  1. K. Etonam ADZANADO

    Bonjour tout le monde,
    J’ai rencontré ce 18 novembre 2010 M. Daniel qui est en visite à Lovisa-Kopé, on a discuté du projet de camp-chantier de l’été prochain. L’Amicale des Étudiants Volontaires, ex Amicale des Parraines de Aktion PiT-Togohilfe e.v est très contente de pouvoir collaborer sur le terrain avec les volontaires venus de la France.
    Nous travaillons activement lors de nos réunions, pour la bonne réussite de ce projet. Nous vous informerons régulièrement sur l’état d’avancement de nos préparatifs concernant ce projet.
    Merci et à bientôt pour d’autre informations.

    Le Président

  2. K. Sessi DETCHINLI

    Pour nous membres de l’AEV, le passage à Lovisa-Kopé marque un tournant décisif dans la vie de notre Amicale. Avec cette expérience, nous tenons à vous rassurer tous, vous qui de près ou de loin ne ménagez aucun effort afin que la jeunesse togolaise ait le sourire aux lèvres, que nous allons pas laisser ce projet de camp chantier mais que nous allons le réaliser en y mettant toute notre energie.
    C’est aussi et surtout une joie pour nous de rencontrer d’autres jeunes avec des histoires diverses, des visions différentes qui concourent à la réalisation d’un seul et même rêve : Un monde nouveau!!!!!!!!
    Le passage Mr Daniel à Lovisa-Kopé est pour nous un signe qui ne trompe jamais.

    Le Gestionnaire de projet de l’AEV

  3. NOGBLEVI Elias

    Bonsoir à vous tous,
    Si nous pouvons l’exprimer,cette visite vient nous rassurer réellement sur ce partenariat et l’attachement que vous nous portez, à nous togolais. Nous sommes confiants que ce projet de voyage d’une délégation d’élèves du CSND au Togo sera salué par tous et sera une preuve concrète à la chose. Alors nous vous remercions Daniel et tout le staff qui s’acharne pour le bon déroulement de ce projet que nous épousons.

  4. Myriam FOUDIL

    je suis très heureuse de voir que nous sommes attendus…. au TOGO !
    je suis un des professeurs qui organisent ce voyage des élèves du CSND , avec Daniel.
    Son récit de voyage est très engageant.

Les commentaires sont fermés.